>Rivière sur Tarn

 

La renommée de Rivière sur Tarn auprès des amateurs de canoë, qui recourent chaque été à ses campings, hôtels et chambres d'hôtes, n'est plus à faire. Le village accueille l'ensemble des services et commerces de la commune et réhabilite son patrimoine à des fins touristiques.

A proximité de Rivière-sur-Tarn, perché sur une crête de roche en saillie sur la vallée offrant un poste de guet idéal, gisent les restes du château de Peyrelade, en cours de restauration depuis 1977. Le site fait l'objet de visites et s'intègre dans l'opération Les Seigneurs du Rouergue. Aujourd'hui, le château de Peyrelade appartient à la commune.


A Rivière sur Tarn, il faut grimper le causse et aller voir les caves d'Entre-Deux-Monts bâties sur les hauteurs par les vignerons de la vallée. Jusqu'aux Guerres de Religion, ceux-ci apportaient leurs vins à Compeyre, qui avait le monopole de l'élevage des vins de la vallée. Hélas, les Guerres de Religion et leurs cortèges d'atrocités n'épargnèrent pas le village. Les massacres des uns succédèrent aux tueries des autres, « le vin et le sang mêlés coulaient par les calades (rues pavées)» ont témoigné des contemporains de l'époque.


Du coup, les vignerons da la vallée pour échapper aux pillages bâtirent ce village de 23 caves semi troglodytiques installées dans un courant d'air pour apporter au vin stocké dans les foudres un maximum de fraîcheur. Chaque dimanche durant la belle saison, les vignerons montaient en famille pour casser la croûte et goûter leurs nectars. Le bon temps du « Tasta bi" (taste-vin en occident).


Une visite est organisée par les Vignerons des Gorges du Tarn .